Venez passer un moment avec nous, et rencontrer
nos artisans pour découvrir leur savoir-faire !

Sucre glace sur les merveilles (bugnes)

Nos meilleures recettes
de grand-mère

Blanquette de veau, crème aux oeufs, boeuf bourguignon ou encore clafoutis aux cerises, nous avons chacun nos madeleines de Proust, héritages culinaires familiaux de la plus haute importance. On vous livre nos meilleures recettes de grand-mère !

Nos recettes pour la fête des grand-mères

Le 5 mars, c’était la fête des grand-mères. Certes, on a un peu de retard (!) mais ça nous a donné envie de les célébrer et de leur rendre hommage à notre manière. La cuisine de nos grand-mères réconforte et a le pouvoir de rassembler toute la famille autour de la table. Elle réchauffe les estomacs et surtout les cœurs. C’est une cuisine de souvenirs, de générosité et surtout de transmission. Ce sont finalement les valeurs que nous défendons dur comme fer derrière les fourneaux à la Grange. Ça nous tenait donc à coeur d’honorer cette cuisine car elle est celle que nous aimons profondément.

Les recettes de famille

Les recettes de grand-mère, ce sont bien évidemment celles héritées de nos aïeules, celles qu’elles nous ont cuisinées chaque dimanche, chaque jour de fête ou simplement sans occasion particulière parce qu’elles étaient leurs recettes du quotidien. Ce sont aussi les recettes dont nos parents nous ont délectées dans notre enfance sans qu’on ait jamais eu conscience qu’elles avaient une teinte particulière, celle de l’héritage familial.

Ce qui relie tous ces plats, c’est qu’ils ont le don de nous transporter en enfance. Ils ont un merveilleux goût de madeleine de Proust. Que ce soit le souvenir d’un merveilleux fraisier (que vous pouvez apprendre à réaliser avec Clémence lors de son atelier pâtisseries), d’une magique blanquette de veau, d’un exquis pot au feu ou d’une irrésistible confiture d’abricots (vous aussi devenez les rois de la confiture avec Julie), ils en disent long sur nos racines, sur nos terroirs, sur nos us et coutumes. Ce sont de véritables trésors culturels. 

En discutant entre nous, chacun a évoqué des plats de son enfance : pour Guillaume, c’était le gâteau de semoule aux raisins, pour Clémence c’était la recette du gigot-flageolet que son père lui cuisinait chaque dimanche. Il l’avait héritée de sa mère Mamette. On a voulu vous partager quelques-uns de ces petits trésors avec vous sous la forme de recettes.

LES ROULEAUX DE PRINTEMPS DE JULIE

La première est la recette familiale des rouleaux de printemps de la famille de Julie. Elle nous confie n’avoir jamais mangé ailleurs cette version à la viande qu’ils préparent pourtant depuis toujours dans sa famille. Est-elle originaire du sud du Vietnam où était née sa grand-mère ou bien est-ce une version revue à leur arrivée en France à la fin des années 40 ? Personne de sa famille n’a la réponse…

Les ingrédients

Pour une cinquantaine de rouleaux de Printemps :
  • Galettes de riz rondes (les plus petites que vous trouviez)
  • 700 g de bœuf haché
  • 3 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 250 g de cacahuètes grillées et salées
  • 1 bouquet de menthe
  • 1 batavia
  • Huile neutre (pépin de raisin ou arachide)
  • Sel, poivre
  • Nuoc mam
  • 1 torchon propre
  • Pour la sauce : 15 cl de nuoc mam (sauce poisson) pur + 15 cl d’eau chaude + 15 cl de vinaigre de riz + 5 cas de sucre en poudre + le jus d’½ citron + ail (facultatif) + piment (facultatif)
Étape 1

Eplucher et émincer finement les oignons. Hacher les gousses d’ail. Faites revenir les oignons dans un peu d’huile. Lorsqu’ils sont bien fondus, ajouter l’ail. Faire cuire 2 minutes avant d’ajouter le bœuf haché et faire revenir en mélangeant bien. Saler (avec du sel ou du nuoc mam) et poivrer. Lorsque la viande est bien cuite, réserver.

Étape 2

Préparer ensuite tous les autres ingrédients et les réserver dans des bols séparément :

  • Laver et préparer la salade en enlevant les côtes blanches.
  • Laver et détacher les feuilles de menthe
  • Hacher grossièrement les cacahuètes.
Étape 3

Préparer la sauce dans laquelle vous tremperez vos rouleaux de printemps. Faire tiédir l’eau et diluer le sucre dedans. Ajouter les autres ingrédients. Vous pouvez ajouter du piment frais émincé ou une purée de piment (quantité à ajuster selon votre goût), vous pouvez également mettre une gousse d’ail hachée ou de l’ail semoule. Cette sauce se conserve quelques jours au frigo dans un pot de confiture.

Étape 4

Les galettes de riz doivent être réhydratées pour pouvoir les utiliser. L’idéal est de les tremper une par une quelques secondes dans de l’eau très chaude. Ainsi, faire bouillir de l’eau. Verser l’eau bouillante (ou presque) dans un récipient creux.

Etaler un torchon sur votre plan de travail et l’humidifier. Poser la galette de riz bien à plat sur le torchon. Si elle est cassée (celles du haut et du bas du paquet le sont souvent, ne pas hésiter à les mettre de côté ou au compost).

Déposer une petite feuille de salade, une ou deux feuilles de menthe, une cuillère à soupe de viande hachée et ½ cuillère à café de cacahuètes sur chaque galette. Rouler le rouleau de printemps bien serré. Vous obtenez de tout petits rouleaux individuels à tremper une seule fois.

LES BANANES FLAMBÉES DE CAMILLE

Cette deuxième recette simplisme nous a été partagée par Camille. C’est la recette fétiche de sa maman pour un dessert impromptu, rapide et surtout délicieux. Elle a la qualité d’être très rapide et le genre de recettes fonds de placard qu’on chérit.

Les ingrédients pour 6 gourmands

  • 6 bananes mûres
  • 40g de sucre
  • 4 cas de rhum ambré
  • 1 grosse noix de beurre
  • 1 citron
Bananes flambées 🙂

Étape 1

Peler les bananes et les couper en 2 dans le sens de la hauteur. Faire fondre le beurre dans la poêle bien chaude sur feu vif. Dès qu’il commence à mousser, verser le sucre en pluie dans toute la surface de la poêle, puis ajouter le jus du citron et laisser caraméliser.

Étape 2

Dès que le mélange sucre + jus de citron commence à faire des petites bulles, ajouter les demi-bananes dans la poêle et laisser cuire environ 5 minutes, ou jusqu’à ce qu’elles soient bien colorées, en les retournant régulièrement.

Étape 3

Verser le rhum dans la poêle chaude, le laisser quelques instants puis approcher une flamme de la poêle pour flamber les bananes.

Servir dans des assiettes dès que les flammes ont disparu. Ces bananes sont délicieuses accompagnées d’un cas de fromage blanc fermier 🙂

Allumez le feu !
Cette recette vous a plu ?

N’hésitez pas à la partager sur Instagram
avec le #lagrangeauxsavoirfaire !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire