La Grange aux savoir-faire...

Mon boulanger c’est moi ! Première !!

Mon boulanger, c’est moi ! Première !!!

Lundi dernier, nous avons accueilli Clémence à la Grange. Dès le mois de janvier, c’est elle qui assurera notre formation boulanger. Elle y délivrera tous ses secrets pour réaliser une pâte feuilletée bien dessinée, faire ses croissants ou encore un palmier caramélisé… Vous voulez salivez ? Découvrez les photos de la journée…

Clémence montre à Guillaume comment étaler sa pâte

La pâte feuilletée, c’est avant tout une histoire de beurre. Un beurre en bloc, qu’il faut garder à température, et enfermer dans une détrempe (une pâte à pâte, mais le jargon fait toute la différence) sans fuite ni rupture.

Après 27 aller-retours plan de travail-frigo / frigo-plan de travail, on arrive à un sublime tissu de pâte, lisse comme une patinoire et deux fois plus long que large. Tout le secret va résider dans le pliage, que nous vous détaillerons dans une prochaine vidéo.

Pour des croissants bien levés, n’abaissez pas trop votre pâte : une épaisseur d’un demi-centimètre permettra au feuilletage de bien se développer. Découpez ensuite votre détrempe en triangles de 8 cm x 20 et… roulez !

Nos premiers croissants !

Nos croissants avant et après 18 minutes à 190°C. Espérance de vie dans une cuisine en plein labeur : 27 secondes.

La pâte feuilletée sucrée avant de rouler les palmiers

Au tour des palmiers : on dit que c’est cette viennoiserie qui permet d’identifier une VRAIE bonne boulangerie. Et pour cause, l’idée ici est d’incruster la détrempe avec une larme de cassonade, qui va ensuite caraméliser pendant la cuisson…

L'art du pliage des palmiers

Un petit pliage, et le tour est joué ! Qui a dit que la cuisine ça n’était pas de l’amour ?

Un pain au chocolat à 3 barres, c'est le minimum !

Faire ses pains au chocolat soi-même, c’est aussi réaliser un rêve d’enfant : et pourquoi pas TROIS barres de chocolat, d’abord ?

Palmiers maison à la sortie du four.

Palmiers en cours de cuisson puis en fin de cuisson. Une certaine idée du divin.

Petits roulés à la cannelle à partir des chutes de détrempe.

À la Grange, on n’aime pas jeter. Et comme on avait pas mal de chutes de détrempe, Clémence a imaginé ces petites brioches à la cannelle, avec une petite gelée de coings de Julie… Quand des petits riens font de grands moments !

Clémence à la Grange pour les ateliers "Mon boulanger, c'est moi !"

Vous pourrez retrouver Clémence à La Grange aux savoir-faire les 27 janvier, 31 mars et 19 mai prochains ! Plus d’infos ici.

Laisser un commentaire