Venez passer un moment avec nous, et rencontrer
nos artisans pour découvrir leur savoir-faire !

confiture de peau de pastèque
Sucre glace sur les merveilles (bugnes)

La recette de la confiture 
de peau de pastèque

Ce n’est pas qu’une question de bonne conscience, je trouve ça vraiment gratifiant de valoriser ce qu’on a l’habitude de jeter ! Cette recette de confiture de peau de pastèque, c’est pour moi l’exemple parfait de la bonne idée en cuisine, qui associe zéro-déchet et plaisir gustatif.

Encore une recette zéro-déchet que l’on aime bien et qui fait bien plaisir. À chaque fois que l’on mange de la pastèque (soit un jour sur deux au moins durant l’été), je suis impressionnée par le volume de peau que l’on jette. C’est Alice, ma belle-sœur, qui m’a conseillé cette confiture de peau de pastèque. J’ai suivi ses conseils et me suis lancée. 

Avec 3 petites pastèques, il me restait près de 3 kg de peau ! Une fois débarrassé de la partie la plus dure, j’avais encore 2,5 kg à mettre dans mon confiturier. La quantité de sucre est un peu moins élevée que dans une confiture classique car je la cuits assez longtemps et l’eau s’évapore énormément mais vous pouvez peut-être la sucrer davantage !

Toujours dans l’objectif anti-gaspi, j’ai ajouté le zeste du citron. Non seulement cela améliore la conservation, mais surtout c’est encore meilleur, je trouve ! Une petite astuce parmi tant d’autres à découvrir, si le cœur vous en dit, lors de nos ateliers zéro-déchet 😉

Comme couvent en matière de confiture, la recette est presque enfantine, mais c’est la méthode qui fait toute la différence et garantit une texture optimale. Et puis, quel plaisir, en deux heures de temps, de remplir vos placards avec de succulents bocaux à partir de peaux de pastèques qui, autrement, auraient fini en compost !

Ce n’est peut-être pas nécessaire de le préciser ici mais pour utiliser les peaux des fruits et des légumes, comme pour les fanes d’ailleurs, préférez des aliments bio 😉

peaux de pastèque
Évidemment, quand on sait qu'on va en faire de la confiture, on peut laisser un peu de chair 😉

D'autres idées de confitures anti-gaspi ?

Vous pourrez également tester cette recette de confiture de peau, en remplaçant la pastèque par du melon. Il faudra simplement allonger un peu le temps de cuisson pour que la peau soit bien fondante avant de mixer.

Avez-vous déjà essayé également le grand classique de la fin de l’été, la confiture de tomates vertes que l’on réalise traditionnellement avec les dernières tomates du potager, celles qui peinent à murir quand les jours déclinent et que les températures baissent ? On peut y ajouter des fruits secs comme des pruneaux, des abricots secs ou des figues, et/ou une larme de kirsch ou de cognac ! Elle est parfaite pour accompagner des fromages à pâtes cuites ou encore des viandes braisées.

Ingrédients

Pour 6 à 8 pots

  • 2 kg de peau de pastèque
  • 600 ml d’eau
  • 1,3 kg de sucre
  • le zeste et le jus d’1 citron
mise en pot de la confiture

PRÉPARATION

  1. Enlever la partie dure, le vert, de la peau de pastèque avec un économe. Couper la partie blanche en petits dés.
  2. Placer le blanc de la peau de pastèque et l’eau dans une casserole et faire bouillir doucement 40 minutes à couvert. Veiller à ce que l’eau ne s’évapore pas.
  3. Ajouter le sucre, le jus et le zeste de citron et mélanger. Vous pouvez alors transférer votre préparation dans un confiturier ou le laisser dans votre casserole à fond épais. Laisser cuire 45 minutes environ à petits bouillons tout en remuant régulièrement.
  4. Pendant ce temps, préparer les pots et les couvercles.
  5. Mixer la confiture, redonne un bouillon, vérifier la consistance et mettre en pot immédiatement. Fermer les pots et retourner. Laisser-les à l’envers jusqu’à total refroidissement.
Cette recette vous a plu ?

N’hésitez pas à la partager sur Instagram
avec le #lagrangeauxsavoirfaire !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire